1 er MAI :JOURNEE INTERNATIONALE DU TRAVAIL, UN MONDE DU TRAVAIL EN CRISE

Termes: Jil presse publié le 29/04/2016 - 16:22 | Dernière mise à jour: 04/06/2016 - 16:56
Affichage: aujourd'hui: 3 au total 889.
Soumis par: Younes Sabeur

Depuis 1962, le pouvoir algérien a tout monopolisé en s'assurant une main mise sur la société, s'entourant de satellites marionnettes qu'il agite au gré des circonstances. Le meilleur exemple est le monde du travail qu'il a su , par des machinations et des subterfuges manichéens, avec la complicité avérée de l'UGTA, à étouffer et bâillonner les voix des masses ouvrières qui militent depuis l'indépendance pour une vie meilleure et digne des sacrifices des millions de travailleurs pour la justice sociale.

 

L'appareil UGTA, est devenu au fil des années, un appendice des différents pouvoirs successifs qui ne font qu'UN en réalité, avec les moyens de propagande et de domination des travailleurs mis à sa disposition par le système rentier en place, qui a servi ,grâce à l'argent du pétrole, et arrosé la centrale « corrompue»: accréditations, villas, locaux, voitures, gardes rapprochées ( et la liste est longue) ont été les moyens mis gracieusement au service de la domination et de la spoliation des travailleurs algériens. Le pouvoir est allé encore plus loin, avec l'offrande de la gestion des œuvres sociales( évaluée à des milliards) affectée sournoisement aux patrons de la centrale syndicale. Evidemment, les scandales de mauvaise gestion et de détournement qui font souvent les « unes » de la presse, n'ont rien changé au cours des événements. Le pouvoir en place a réussi le coup de maitre de corrompre tout l'appareil UGTA, jusqu'à travestir la lutte des millions de travailleurs pour des strapontins aux différentes institutions et d'autres avantages matériels et financiers. Bien entendu, les « régenteurs » du pseudo-syndicalisme(version centrale syndicale) ont, sans rechigner et sans état d'âmes, offert leurs services bien payés pour faire passer comme une lettre à la poste toutes les lois scélérates, antinationales et antisociales.

 

La dernière corruption en date est le soutien actif et soumis au projet du 4ème mandat par le patron syndicaliste de service Sidi Saïd!!! La loi 90/14,concernant l'action syndicale et qui consacre le pluralisme syndical n'est en réalité que de la poudre aux yeux, car en pratique et sur le terrain, le système hégémonique de n'applique pas et ne respecte même pas ses propres lois qu'il a lui même concocté avec l'assentiment conscient et volontaire des apparatchiks de l'UGTA. Pour les décideurs de fait de l'Algérie de 2016,seule une démocratie de façade peut lui garantir sa pérennité, par l'écrasement et l'étouffement de toutes les contestations sociales. Pour le peuple, c'est la misère, la paupérisation et l'exclusion. On ne refuse pas la bénédiction du pouvoir si facilement, il faut bien le concéder!!! Commence alors, la série d'intimidations, de freins bureaucratiques et de diverses pressions: refus d'octroi de sièges aux syndicats autonomes, atermoiements dans la délivrance de détachements aux militants syndicalistes autonomes, et refus maquillés de la tenue des congrès de ces syndicats gênants.

 

Actuellement, les laboratoires du système , aiguisent certainement leurs armes pour tenter d'imposer des "coup d'état" à blanc à l'intérieur de ces syndicats frondeurs à des fins d'implosion et de destruction de toute organisation syndicale autonome. En cette date symbolique du 1er Mai 2016, et comme l'ont fait les travailleurs algériens lors du 1er Novembre 1954( date symbolique de la rupture avec le système colonial et féodal),l'ensemble du monde du travail doit s'unir pour faire face aux manipulations dont ils font l'objet, et à défendre leurs droits par tous les moyens pacifiques, car seule l'union est à même de faire aboutir leurs revendications. L'union constitue cette force vitale pour le changement d'un système finissant vers une nouvelle ère .

 

Il faudrait en ces sales temps pour les libertés, initier et imposer de nouvelles formes de lutte , libres de toute tutelle administrative ou partisane pour pouvoir négocier en véritables partenaires sociaux à tous les niveaux. Aujourd’hui que les effets de la crise économique sont là,le combat doit continuer dans l’UNION, pour revendiquer haut et fort :

 

-La défense des droits des travailleuses et travailleurs , le droit à une vie décente par la défense de leur pouvoir d’achat sans oublier la catégorie marginalisée des retraités,et la défense du libre exercice du droit syndical et de toutes les libertés individuelles et collectives.

 

-Le soutien de toutes les luttes des franges agissantes de la société tels que le combat des chômeurs, des étudiants, des travailleurs précaires et contractuels(enseignants), des militants associatifs, des militants anti- corruption, des militants pour le droit à la santé, pour les droits humains, contre le gaz de schiste ;

 

-Le respect de l’élargissement des conventions collectives à tous les secteurs et travailleurs qu’ils soient dans le secteur économique privé et public et la refonte du statut de la fonction publique et des statuts particuliers de tous les fonctionnaires ;

 

-Le refus de l’avant projet du code de travail, qui consacre l’élargissement du travail précaire, et musèle les organisations syndicales libres et le respect et l’application de toutes les conventions internationales ratifiées par l’Algérie .

 

L'ensemble des travailleurs algériens sont ainsi interpellés pour intégrer en force les syndicats autonomes crédibles et s'éloigner des syndicats-appareils. Un défi et un idéal qui peut paraitre, aujourd'hui utopique, mais qui peut devenir rapidement une réalité. Ne dit-on pas que l'utopie nourrit l'espoir?

 

Dr AMOKRANE LAKHDAR

Secrétaire National JIL JADID Chargé des associations, syndicats et ONG

Dans la même rubrique: Jil presse

Contribution / Si le système Bouteflika va mieux, l'Algérie va très mal

L’entêtement de la caste au pouvoir à organiser la succession dans le but de se pérenniser dans un climat d'inquiétudes, d'incertitudes, de manipulations et de déni de droit avec son lot de scandales politico-financiers...
Publié le 18/09/2017 - 18:32 - Soumis par: Younes Sabeur

Déclaration de la 12 ème session du Conseil National (Septembre 2017)

Le Conseil National, réuni en ce samedi 16.09.2017, a adopté au terme de ses travaux et à la quasi unanimité la résolution suivante : Jil Jadid note avec satisfaction l’intérêt des citoyens Algériens pour le débat sur...
Publié le 16/09/2017 - 15:04 - Soumis par: Younes Sabeur

Contribution: Cheikh El Afrit n'est pas mort !

 La preuve, je l’ai vu de mes propres yeux le Dimanche 10 Septembre 2017 sur la chaine Al Magharibia. Et moi qui croyait !!!!!! Il était entouré de ses acolytes émerveillés de l’écouter et l’entendre tenir un discours...
Publié le 14/09/2017 - 18:10 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: quelle sortie de crise ?

Les derniers événements politiques ont démontré à l’opinion publique que le Président de la République est dans l’incapacité physique et morale pour diriger le pays. La résolution de la grave crise que traverse l’...
Publié le 27/08/2017 - 13:48 - Soumis par: Younes Sabeur

61 ème anniversaire du Congrès de la Soummam

Commémorer pour entretenir la mémoire ou aiguiser la conscience du peuple ?

Depuis l'indépendance les hommes politiques du pouvoir en place présentent deux péchés mortels à savoir , premièrement ne pas défendre les causes justes , et deuxièmement ne pas avoir le sentiment de leur responsabilité...
Publié le 20/08/2017 - 18:31 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Coup d’Etat rampant

Depuis l’apparition au cimetière d’El Alia de Saïd Bouteflika, pris en charge par le protocole présidentiel et sa provocation publique contre le premier ministre, les Algériens ont compris que les équilibres internes du...
Publié le 12/08/2017 - 13:00 - Soumis par: Younes Sabeur
Soufiane Djilali (Jil Jadid)

Soufiane Djilali (Jil Jadid)

"S’il y’ aura pas de troubles, ça sera une désobéissance civile"

«Si on continue à mentir aux Algériens, à voler leur souveraineté, même s’il y’ aura pas de troubles, ça sera une désobéissance civile. Ça a déjà commencé avec le boycott massif des élections».  A l’ombre de l’actualité...
Publié le 30/07/2017 - 11:34 - Rubrique: Politique - Soumis par: Webmestre

Conférence de presse: communiqué du Conseil Politique

« Vous avez les faveurs de l’opinion publique et le bénéfice du doute pour vos positions, Monsieur Tebboune. Ne leurrez pas le peuple en reculant, car ce sera la révolte que vous récolterez ! »   Avec l’abstention...
Publié le 29/07/2017 - 14:42 - Soumis par: Younes Sabeur

05 juin 2017 : journée internationale de l'environnement

A quand l'opération de dépollution de la putréfaction généralisée?

Que pouvons-nous dire en ce jour du 05 juin 2017, date-anniversaire de la journée internationale de l'environnement et qui pourrait intéresser les Algériens? RIEN, ou presque! La nomination de la nouvelle ministre Mme...
Publié le 04/06/2017 - 21:33 - Soumis par: Webmestre

Communiqué à propos de l'attentat terroriste de Larbaâ

C'est avec une grande inquiétude pour notre pays que Jil Jadid condamne l'attentat qui a visé ce mercredi 31 Mai une patrouille de gendarmerie.   Cet acte terroriste, aux portes d'Alger, démontre que la situation est...
Publié le 01/06/2017 - 17:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Front des boycotteurs

L’abstention est un référendum contre le pouvoir

Le front du boycott des législatives du 4 mai se dit réconforté par l’attitude des millions d’électeurs ayant boudé les urnes. Refusant de revendiquer entièrement ce geste politique, le groupe des boycotteurs donne...
Publié le 12/05/2017 - 09:17 - Rubrique: Politique - Source: El Watan - Auteur: Madjid Makedhi

Soufiane Djilali à Algérie1 : « la forte abstention est l’expression d’une position politique »

Dans cet entretien, Soufiane Djilali, dont le parti avait appelé au boycott du vote revient sur les résultats du scrutin de jeudi. Sans vouloir verser dans la polémique, le chef de Jil Jadid invite tous les acteurs...
Publié le 06/05/2017 - 18:31 - Soumis par: Younes Sabeur

Législatives algériennes: les enjeux d’un vote

Jeudi 4 mai, 23 millions d’électeurs algériens sont appelés à renouveler les membres de l’Assemblée nationale populaire (ANP, chambre basse du Parlement) : quelque 11 500 candidats sont en lice pour les 462 sièges que...
Publié le 04/05/2017 - 18:11 - Rubrique: Politique - Source: LE MONDE - Auteur: Charlotte Bozonnet

Condoléances

Les militants et cadres de Jil Jadid, profondément touchés par le décès de la Mère du Président du parti Soufiane Djilali, présentent  à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’assurent de sa profonde...
Publié le 25/04/2017 - 19:36 - Soumis par: Webmestre
Karim TABBOU et Soufiane DJILALI

Karim TABBOU et Soufiane DJILALI en campagne de proximité à Bejaïa

Le boycott est un acte politique

Le secrétaire national de l’UDS, Karim Tabbou, et Soufiane Djilali, président de Jil Jadid, étaient, hier, à Béjaïa, en campagne de proximité “pour le boycott des législatives” du 4 mai prochain. Les deux responsables...
Publié le 18/04/2017 - 22:20 - Rubrique: Politique - Source: Liberté - Auteur: L. OUBIRA
 اسماعيل سعيداني

Des changements à Jil Jadid: M. Smail Saïdani désigné Vice Président du parti

Lors du Premier congrès ordinaire de Jil Jadid qui s’est tenu à Alger ce 25 février, les congressistes ont amendé les statuts du parti, en plus de l’adoption du projet de société sur lequel nous reviendrons longuement...
Publié le 13/04/2017 - 18:28 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
الدكتور أمقران لخضر

Des changements à Jil Jadid : Le Docteur Lakhdar Amokrane est désigné Premier Secrétaire

Les derniers amendements statutaires lors du Congrès ont introduit un nouveau poste dans l’organigramme du parti. En effet, Jil Jadid a la particularité parmi les partis politiques d’avoir non seulement un Conseil...
Publié le 11/04/2017 - 18:14 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
Soufiane Djilali, président du parti Jil Jadid / Ph: Y. Abba

Soufiane Djilali

Un débat sur un nouveau projet de société doit être lancé en Algérie

«Il faut lancer un débat sur le projet de société dont nous voulons mettre les bases en Algérie, afin de se défaire de l’emprise de la société traditionnelle qui s’est effritée mais qui n’a pas totalement disparu ». C’...
Publié le 10/04/2017 - 21:58 - Rubrique: Politique - Source: Maghreb Emergent - Auteur: Ahmed Gasmia

Discours de M.Soufiane Djilali au 1 er congrès du parti

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Mesdames et Messieurs,   Voilà cinq ans de cela, Jil Jadid venait d’organiser son congrès constitutif. Nous venions alors, avec quelques hommes de conviction, de poser les...
Publié le 27/02/2017 - 15:14 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Commission Nationale Préparatoire du Congrès

Lors du Conseil National tenu le 24 décembre 2016, la CNPC a présenté le bilan de ses travaux et les décisions suivantes ont été adoptées : Le Premier Congrès Ordinaire de Jil Jadid aura lieu le samedi 25 février à...
Publié le 13/01/2017 - 22:50 - Soumis par: Younes Sabeur

Pages