61 ème anniversaire du Congrès de la Soummam

Commémorer pour entretenir la mémoire ou aiguiser la conscience du peuple ?

Termes: Jil presse publié le 20/08/2017 - 18:31 | Dernière mise à jour: 20/08/2017 - 18:31
Affichage: aujourd'hui: 0 au total 428.
Soumis par: Younes Sabeur

Depuis l'indépendance les hommes politiques du pouvoir en place présentent deux péchés mortels à savoir , premièrement ne pas défendre les causes justes , et deuxièmement ne pas avoir le sentiment de leur responsabilité! Ils refusent toujours de se mettre au service d'une cause pour ne chercher que l'apparence et l'éclat du pouvoir au lieu du pouvoir réel, et donnent la pitoyable impression de n'exercer aucune prise sur les événements. C'est sans doute pour cela qu'ils ne se sentent jamais responsables, et succombent à un ennemi vulgaire : LA VANITÉ! La vanité des "vainqueurs" qui pensent qu'ils ont "vaincu" parce qu'ils ont raison, et que leurs adversaires ont "perdu" parce qu'ils sont moins dignes!

 

En Algérie, et en ce 61ème anniversaire de la tenue du Congrès de la Soumam, qui fut un événement politique d'importance historique et un tournant politique majeur de notre révolution, les "commandants de bord" du pays qui ont usurpé la fonction présidentielle depuis des années ne font qu'à leur tête, et ne consultent pas "les passagers-citoyens" considérés malheureusement et pour toujours comme mineurs à vie. Aujourd'hui encore, le système-clan Bouteflika se considère infaillible, détenant la vérité absolue et se donne le droit de décider de l'avenir de cette terre ancestrale et prenant le risque de faire sombrer cette Algérie dans l'océan du temps et de l'histoire. L'avis de ces "passagers" n'est nécessaire qu'au moment de falsifier les repères de l'Histoire, à l'exemple de la lecture biaisée faite de la date symbolique du 20 Aout 1956.

 

En ce 20 Aout 2017, la nouvelle génération tente de résister ,tant bien que mal, pour sauvegarder et défendre les acquis de la révolution algérienne. Cette génération pense humblement, que tout événement national ou régional devrait être à la fois commémoré et célébré. Commémorer pour entretenir la mémoire et aiguiser la conscience du peuple, et célébrer pour approfondir chaque fois davantage la qualité des valeurs et surtout l'importance du concept national, car il n'y a qu'un seul concept fondamental. La célébration , donc, de la date du 20 Aout, est un devoir, un signe de civisme, un signe de reconnaissance et d'attachement à l'appartenance à la cause sensée et prouvée être noble et légitime, notamment lorsqu'il s'agit d'un mouvement, d'une révolution ou d'une guerre et aussi d'une résistance à la sauvegarde de leurs acquis.

 

C'est une affaire de tout le peuple Algérien, mais néanmoins les efforts et les sacrifices sont relatifs. Il y a des élites, il y a des mérites, et il y a des responsabilités proprement nominatives. C'est pourquoi, les commémorations des journées nationales ne suffisent pas à l'écriture et à la compréhension de l'histoire, quand elles ne sont pas détaillées par des actions des auteurs de tous les niveaux hiérarchiques et géographiques pour situer l'effort et le rôle de chaque artisan. C'est le cas, bien évidemment aujourd'hui, avec l'occultation du rôle prépondérant de ABANE RAMDANE, assassiné par les siens ( jamais reconnu dans les manuels scolaires à ce jour) dans l'élaboration de la plate-forme de la Soummam, qui a été le premier pacte politique contractuel élaboré dans le respect des pluralismes, malgré tout ce qui se disait, hier comme aujourd'hui d'ailleurs, pour tenter d'asservir l'histoire à des fins de propagande et légitimation de leur pouvoir absolutiste! La jeunesse d'aujourd'hui, plus de 50 ans après l'indépendance du pays, doit savoir que le Congrès de la Soummam , s'est réalisé, comme par miracle, grâce au savoir-faire et à la réflexion particulièrement influente de LARBI BEN M'HIDI et de ABANE RAMDANE ( qui a eu pour l'histoire ses deux BAC mathématique et philosophie), et de tous les participants comme les officiers de l'ALN, les congressistes de tous bords, ainsi que les villageois d'IFRI OUZELLAGUEN.... Tous les historiens honnêtes et indépendants (politiquement et intellectuellement) vous diront que ce Congrès de la Soummam, a permis pour la première fois, de donner au FLN historique une plate-forme politique, et une précision des structures de l'ALN et du FLN, ce qui n'était pas du tout le cas au déclenchement de la lutte armée le 1er novembre 1954. Malgré l'opposition de quelques historiques ( qui ont même programmé un congrès antagoniste qui pouvait aboutir à une crise fratricide plus grave que celle qui avait opposé Centralistes et Messalistes),le Congrès de la Soummam, a permis, également la mise en application d'une stratégie claire de la lutte de libération, avec tous les moyens de mise en œuvre nécessaires pour sa réussite. D'ou le principe de la primauté du politique sur le militaire, et de l'intérieur sur l'extérieur.

 

Deux(02) postulats qui jusqu'à nos jours , gardent une validité et une portée politique historique, si bien que le système actuel tente de manière planifiée de délabrer toute notre mémoire historique. Aujourd'hui encore, la nouvelle génération de femmes et d'hommes Algériens veut à travers la commémoration et la célébration du 20 AOUT 1956 et de la tenue du Congrès de la Soummam s'enraciner dans le présent et l'avenir du pays en tirant tous les enseignements et leçons délivrées par l'histoire de cet événement. L'engouement et l’intérêt de la jeunesse Algérienne à toute la symbolique de cette date doit être réconforté et encouragé, pour éviter les retours nostalgiques en arrière et faire barrage aux célébrations rituelles et hypocrites du pouvoir en place et de ses relais. La jeunesse Algérienne, en cet été 2017, été de tous les dangers, et malgré toutes ses contradictions, rêve du moment où la génération de novembre remettrait réellement le flambeau à la nouvelle génération qui ambitionne de participer efficacement et pleinement à l'histoire qui se construit dans les luttes quotidiennes pour l'instauration d'un état de droit, pour la justice et les libertés. Cette jeunesse ose espérer que les dirigeants vieillissants actuels, fassent des révisions déchirantes, en ayant le sens de la responsabilité et la sérénité nécessaire, dans l’intérêt suprême de l'Algérie, afin de lui permettre de réparer les dégâts et essayer de récupérer le "bateau Algérie" dans l'optique d'atteindre la rive dans la sérénité et construire une nouvelle Algérie réconciliée avec elle-même et ses enfants. Tous ses enfants qui recommenceront à vivre dans la paix et le bonheur!

 

Dr AMOKRANE LAKHDAR

Premier Secrétaire 

Jil Jadid

Dans la même rubrique: Jil presse

Contribution / Si le système Bouteflika va mieux, l'Algérie va très mal

L’entêtement de la caste au pouvoir à organiser la succession dans le but de se pérenniser dans un climat d'inquiétudes, d'incertitudes, de manipulations et de déni de droit avec son lot de scandales politico-financiers...
Publié le 18/09/2017 - 18:32 - Soumis par: Younes Sabeur

Déclaration de la 12 ème session du Conseil National (Septembre 2017)

Le Conseil National, réuni en ce samedi 16.09.2017, a adopté au terme de ses travaux et à la quasi unanimité la résolution suivante : Jil Jadid note avec satisfaction l’intérêt des citoyens Algériens pour le débat sur...
Publié le 16/09/2017 - 15:04 - Soumis par: Younes Sabeur

Contribution: Cheikh El Afrit n'est pas mort !

 La preuve, je l’ai vu de mes propres yeux le Dimanche 10 Septembre 2017 sur la chaine Al Magharibia. Et moi qui croyait !!!!!! Il était entouré de ses acolytes émerveillés de l’écouter et l’entendre tenir un discours...
Publié le 14/09/2017 - 18:10 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: quelle sortie de crise ?

Les derniers événements politiques ont démontré à l’opinion publique que le Président de la République est dans l’incapacité physique et morale pour diriger le pays. La résolution de la grave crise que traverse l’...
Publié le 27/08/2017 - 13:48 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Coup d’Etat rampant

Depuis l’apparition au cimetière d’El Alia de Saïd Bouteflika, pris en charge par le protocole présidentiel et sa provocation publique contre le premier ministre, les Algériens ont compris que les équilibres internes du...
Publié le 12/08/2017 - 13:00 - Soumis par: Younes Sabeur
Soufiane Djilali (Jil Jadid)

Soufiane Djilali (Jil Jadid)

"S’il y’ aura pas de troubles, ça sera une désobéissance civile"

«Si on continue à mentir aux Algériens, à voler leur souveraineté, même s’il y’ aura pas de troubles, ça sera une désobéissance civile. Ça a déjà commencé avec le boycott massif des élections».  A l’ombre de l’actualité...
Publié le 30/07/2017 - 11:34 - Rubrique: Politique - Soumis par: Webmestre

Conférence de presse: communiqué du Conseil Politique

« Vous avez les faveurs de l’opinion publique et le bénéfice du doute pour vos positions, Monsieur Tebboune. Ne leurrez pas le peuple en reculant, car ce sera la révolte que vous récolterez ! »   Avec l’abstention...
Publié le 29/07/2017 - 14:42 - Soumis par: Younes Sabeur

05 juin 2017 : journée internationale de l'environnement

A quand l'opération de dépollution de la putréfaction généralisée?

Que pouvons-nous dire en ce jour du 05 juin 2017, date-anniversaire de la journée internationale de l'environnement et qui pourrait intéresser les Algériens? RIEN, ou presque! La nomination de la nouvelle ministre Mme...
Publié le 04/06/2017 - 21:33 - Soumis par: Webmestre

Communiqué à propos de l'attentat terroriste de Larbaâ

C'est avec une grande inquiétude pour notre pays que Jil Jadid condamne l'attentat qui a visé ce mercredi 31 Mai une patrouille de gendarmerie.   Cet acte terroriste, aux portes d'Alger, démontre que la situation est...
Publié le 01/06/2017 - 17:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Front des boycotteurs

L’abstention est un référendum contre le pouvoir

Le front du boycott des législatives du 4 mai se dit réconforté par l’attitude des millions d’électeurs ayant boudé les urnes. Refusant de revendiquer entièrement ce geste politique, le groupe des boycotteurs donne...
Publié le 12/05/2017 - 09:17 - Rubrique: Politique - Source: El Watan - Auteur: Madjid Makedhi

Soufiane Djilali à Algérie1 : « la forte abstention est l’expression d’une position politique »

Dans cet entretien, Soufiane Djilali, dont le parti avait appelé au boycott du vote revient sur les résultats du scrutin de jeudi. Sans vouloir verser dans la polémique, le chef de Jil Jadid invite tous les acteurs...
Publié le 06/05/2017 - 18:31 - Soumis par: Younes Sabeur

Législatives algériennes: les enjeux d’un vote

Jeudi 4 mai, 23 millions d’électeurs algériens sont appelés à renouveler les membres de l’Assemblée nationale populaire (ANP, chambre basse du Parlement) : quelque 11 500 candidats sont en lice pour les 462 sièges que...
Publié le 04/05/2017 - 18:11 - Rubrique: Politique - Source: LE MONDE - Auteur: Charlotte Bozonnet

Condoléances

Les militants et cadres de Jil Jadid, profondément touchés par le décès de la Mère du Président du parti Soufiane Djilali, présentent  à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’assurent de sa profonde...
Publié le 25/04/2017 - 19:36 - Soumis par: Webmestre
Karim TABBOU et Soufiane DJILALI

Karim TABBOU et Soufiane DJILALI en campagne de proximité à Bejaïa

Le boycott est un acte politique

Le secrétaire national de l’UDS, Karim Tabbou, et Soufiane Djilali, président de Jil Jadid, étaient, hier, à Béjaïa, en campagne de proximité “pour le boycott des législatives” du 4 mai prochain. Les deux responsables...
Publié le 18/04/2017 - 22:20 - Rubrique: Politique - Source: Liberté - Auteur: L. OUBIRA
 اسماعيل سعيداني

Des changements à Jil Jadid: M. Smail Saïdani désigné Vice Président du parti

Lors du Premier congrès ordinaire de Jil Jadid qui s’est tenu à Alger ce 25 février, les congressistes ont amendé les statuts du parti, en plus de l’adoption du projet de société sur lequel nous reviendrons longuement...
Publié le 13/04/2017 - 18:28 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
الدكتور أمقران لخضر

Des changements à Jil Jadid : Le Docteur Lakhdar Amokrane est désigné Premier Secrétaire

Les derniers amendements statutaires lors du Congrès ont introduit un nouveau poste dans l’organigramme du parti. En effet, Jil Jadid a la particularité parmi les partis politiques d’avoir non seulement un Conseil...
Publié le 11/04/2017 - 18:14 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
Soufiane Djilali, président du parti Jil Jadid / Ph: Y. Abba

Soufiane Djilali

Un débat sur un nouveau projet de société doit être lancé en Algérie

«Il faut lancer un débat sur le projet de société dont nous voulons mettre les bases en Algérie, afin de se défaire de l’emprise de la société traditionnelle qui s’est effritée mais qui n’a pas totalement disparu ». C’...
Publié le 10/04/2017 - 21:58 - Rubrique: Politique - Source: Maghreb Emergent - Auteur: Ahmed Gasmia

Discours de M.Soufiane Djilali au 1 er congrès du parti

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Mesdames et Messieurs,   Voilà cinq ans de cela, Jil Jadid venait d’organiser son congrès constitutif. Nous venions alors, avec quelques hommes de conviction, de poser les...
Publié le 27/02/2017 - 15:14 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Commission Nationale Préparatoire du Congrès

Lors du Conseil National tenu le 24 décembre 2016, la CNPC a présenté le bilan de ses travaux et les décisions suivantes ont été adoptées : Le Premier Congrès Ordinaire de Jil Jadid aura lieu le samedi 25 février à...
Publié le 13/01/2017 - 22:50 - Soumis par: Younes Sabeur

Et la maintenant, partez monsieur le premier ministre

Lorsqu’on aura échoué dans sa mission, avec  un peu plus de dignité, mais aussi avec beaucoup de respect pour son peuple, le moins que l’on puisse faire est de présenter sa DEMISSION. Ceci est une autre culture que nous...
Publié le 11/01/2017 - 18:56 - Soumis par: Younes Sabeur

Pages