Discours de M.Abdelaziz Ghedia lors de la conférence des cadres

Termes: Jil presse publié le 29/10/2016 - 12:12 | Dernière mise à jour: 29/10/2016 - 12:12
Affichage: aujourd'hui: 2 au total 384.
Soumis par: Younes Sabeur

Mr le président de Jil jadid, mesdames et messieurs les responsables et les militants de Jil jadid,

Nous voilà réunis ici presque deux mois après le dernier Conseil politique, et ce, pour débattre de plusieurs questions de l’heure qui concernent non seulement notre parti mais aussi le pays tout entier.

D’abord en ce qui concerne le parti, je crois qu’il n y a pas grand-chose à dire.
Celui-ci est entre de bonnes mains. Nous réitérons, ici, à cette occasion, notre confiance totale au président du parti et aux jeunes cadres militants qui l’entourent. Force est de reconnaître qu’ils font un travail formidable et méritent donc notre encouragement. Et ce n’est pas caresser dans le sens du poil que de dire cela. Grâce à eux, grâce à leur dévouement et leur engagement politique, le parti est devenu plus que visible. Il dérange même en haut lieu puisque, lors de sa dernière sortie médiatique, le SG du plus grand parti du pays, le FLN, n’a cité ni le FFS ni le RCD ni un autre parti de la mouvance islamiste mais Jil jadid, ce parti qu’il qualifie avec ironie de microscopique.

Ensuite en ce qui concerne le pays, le premier mot qui me vient à l’esprit est « karitha ».
Je le dis en arabe parce que ça traduit mieux, à mon humble avis, l’état des lieux et la déliquescence de l’Etat. En effet, l’état des lieux n’incite guère à l’optimisme. Le pays fait face à une crise multiforme (politique, économique et sociale) mais cela ne semble pas émouvoir outre mesure le POUVOIR incarné par un président moribond et son clan d’affairistes et d’opportunistes.

Sur le plan politique, c’est l’approche des élections législatives (avril 2017) qui fait sortir de leur hibernation les partis politiques et fait courir les opportunistes de tout acabit. Mais cela ne nous concerne pas puisque notre parti, et c’est tout à son honneur, prône, d’ores et déjà, le BOYCOTT. Je souscris personnellement à cette démarche car, de mon point de vue, la participation à ces élections équivaut, ni plus ni moins, à donner une caution, un quitus à ce régime maffieux et machiavélique qui a fait des trucages des élections une spécialité de haut vol. En 2012, rappelez-vous, lors de ces mêmes élections, nous étions de fervents partisans de la participation. La raison en était simple. Non pas qu’on s’attendait à rafler la mise mais parce que, à cette époque-là, on voulait faire connaitre notre parti. Aujourd’hui, la donne politique a changé. Le parti est bien connu. Il est tout le temps sollicité par les médias à donner son avis sur bien des questions. Nous n’avons pas à faire du « participationnisme » ni à servir de lièvres. Voilà ma vision des choses.

Sauf que je déplore, personnellement, le fait que l’opposition dans son ensemble ou du moins celle qui fait partie de l’ICSO n’ait pas pris la même décision. Pour certains partis de l’ICSO, la démarche est tout autre. Ont-ils reçus des assurances du pouvoir ? Auront-ils leur quota de sièges ou peut-être de strapontins dans la future APN ?

Peu importent les réponses. A Jil jadid, nous avons des principes et nous nous n’en départons pas. En peu de mots, nous ne sommes pas animés par l’esprit d’Ésaü (le frère de Jacob) qui a vendu son droit d’ainesse pour un plat de lentilles. 
Sur le plan économique, c’est … j’allais dire catastrophique… mais n’étant pas économiste, je préfère ne pas spéculer et laisser plutôt les spécialistes s’exprimer sur cette question. Il n’y a pas mieux que ce constat lapidaire du FMI pour résumer la situation : «Beaucoup reste à faire ». La chute des prix du pétrole (depuis presque deux ans maintenant) a montré de façon nette et évidente la vulnérabilité du pays dont l’économie est basée essentiellement sur l’exportation des hydrocarbures. Cela fait des lustres que les pouvoirs publics parlent de diversifier cette économie mais cela reste un vœu pieux. Il paraît même que nos réserves de change qui se trouvent, sous forme de bons de trésor, dans les banques américaines, commencent à fondre (et cela malgré les assurances du premier Ministre Abdelmalek Sellal) et l’on pense déjà à avoir, si la situation se détériore encore davantage, recours à l’emprunt extérieur, c’est-à-dire au… FMI. Mais, il ne faut pas oublier que le FMI, tout comme la Banque Mondiale d’ailleurs, ne donne rien pour rien. Les conditions qu’il pose au pays emprunteur sont telles qu’il n’est pas exagéré de dire que ces dollars constituent une mèche idéale pour mettre le feu à la baraque.

Le « chahut de gamins » du 5 octobre 88, pour ceux qui s’en souviennent, en était la conséquence d’ailleurs…

Nous exhortons donc les pouvoirs publics à s’éloigner de cette institution comme on s’éloigne de la peste. I

l faut plutôt réduire le train de vie de certaines institutions étatiques budgétivores et qui ne produisent rien, savoir faire le distinguo, dans nos importations, entre ce qui est vital et ce qui est futile et enfin encourager les investissements privés et / ou publics créateurs d’emplois.
 

Enfin, sur le plan social ,il y a un malaise général. Plus que ça, le front social est carrément en ébullition. Pour de multiples raisons, les travailleurs se mettent, les uns après les autres, en grève. Tous les secteurs y sont concernés. Cela va de l’éducation à la santé … et dernièrement c’est de la zone industrielle de Rouiba (plus de 32.000 salariés) que la grogne nous est parvenue sans que ni l’UGTA ni le gouvernement ne réagissent pour désamorcer cette bombe à retardement. A noter que cette Z I (Zone industrielle) a été, en 1988, le point de départ d’une longue nuit de cauchemars.
 

A bon entendeur… salut.

Dr Abdelaziz GHEDIA

Membre du conseil politique

Dans la même rubrique: Jil presse

Condoléances

Les militants et cadres de Jil Jadid, profondément touchés par le décès de la Mère du Président du parti Soufiane Djilali, présentent  à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’assurent de sa profonde...
Publié le 25/04/2017 - 19:36 - Soumis par: Webmestre
Karim TABBOU et Soufiane DJILALI

Karim TABBOU et Soufiane DJILALI en campagne de proximité à Bejaïa

Le boycott est un acte politique

Le secrétaire national de l’UDS, Karim Tabbou, et Soufiane Djilali, président de Jil Jadid, étaient, hier, à Béjaïa, en campagne de proximité “pour le boycott des législatives” du 4 mai prochain. Les deux responsables...
Publié le 18/04/2017 - 22:20 - Rubrique: Politique - Source: Liberté - Auteur: L. OUBIRA
 اسماعيل سعيداني

Des changements à Jil Jadid: M. Smail Saïdani désigné Vice Président du parti

Lors du Premier congrès ordinaire de Jil Jadid qui s’est tenu à Alger ce 25 février, les congressistes ont amendé les statuts du parti, en plus de l’adoption du projet de société sur lequel nous reviendrons longuement...
Publié le 13/04/2017 - 18:28 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
الدكتور أمقران لخضر

Des changements à Jil Jadid : Le Docteur Lakhdar Amokrane est désigné Premier Secrétaire

Les derniers amendements statutaires lors du Congrès ont introduit un nouveau poste dans l’organigramme du parti. En effet, Jil Jadid a la particularité parmi les partis politiques d’avoir non seulement un Conseil...
Publié le 11/04/2017 - 18:14 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
Soufiane Djilali, président du parti Jil Jadid / Ph: Y. Abba

Soufiane Djilali

Un débat sur un nouveau projet de société doit être lancé en Algérie

«Il faut lancer un débat sur le projet de société dont nous voulons mettre les bases en Algérie, afin de se défaire de l’emprise de la société traditionnelle qui s’est effritée mais qui n’a pas totalement disparu ». C’...
Publié le 10/04/2017 - 21:58 - Rubrique: Politique - Source: Maghreb Emergent - Auteur: Ahmed Gasmia

Discours de M.Soufiane Djilali au 1 er congrès du parti

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Mesdames et Messieurs,   Voilà cinq ans de cela, Jil Jadid venait d’organiser son congrès constitutif. Nous venions alors, avec quelques hommes de conviction, de poser les...
Publié le 27/02/2017 - 15:14 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Commission Nationale Préparatoire du Congrès

Lors du Conseil National tenu le 24 décembre 2016, la CNPC a présenté le bilan de ses travaux et les décisions suivantes ont été adoptées : Le Premier Congrès Ordinaire de Jil Jadid aura lieu le samedi 25 février à...
Publié le 13/01/2017 - 22:50 - Soumis par: Younes Sabeur

Et la maintenant, partez monsieur le premier ministre

Lorsqu’on aura échoué dans sa mission, avec  un peu plus de dignité, mais aussi avec beaucoup de respect pour son peuple, le moins que l’on puisse faire est de présenter sa DEMISSION. Ceci est une autre culture que nous...
Publié le 11/01/2017 - 18:56 - Soumis par: Younes Sabeur

Exportateur de stabilité vous avez dit ?

Ces dernières 24h, le pays entre dans une tourmente qui peut s’avérer gravissime. Pour le moment, seules quelques wilayas du centre avec Béjaïa et Bouira en particulier, vivent une forme d’insubordination civile avec...
Publié le 03/01/2017 - 17:45 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: le parti officialise sa non-participation aux législatives 2017

Le conseil National a traité, lors de sa dixième session ce samedi 24.12.2016, les questions ayant trait aux élections législatives et à la préparation du premier congrès ordinaire du parti. Concernant le premier point...
Publié le 26/12/2016 - 12:28 - Soumis par: Younes Sabeur

Contribution

A celui que tout le monde aimait

La mort est un voyage qu’on commence dès notre naissance. Un sablier est retourné et le sable commence à s’écouler dans une direction différente dès que nous sortons des entrailles de notre mère. Grace à Dieu le tout...
Publié le 21/12/2016 - 16:20 - Soumis par: Younes Sabeur

المجلس العلمي: حقوق الإنسان، بين الواقع و الخطاب

نظم المجلس العلمي لـحزب جيل جديد؛ يوم السبت 10 ديسمبر 2016، محاضرة و نقاش من تنظيم المجلس العلمي للحزب، بمناسبة احياء الذكرى 68 للاعلان العالمي لحقوق الانسان بمشاركة السادة بادي عبد الغاني، محامي و عضو بالرابطة...
Publié le 10/12/2016 - 16:13 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur

CODE 2017

1901,c’était le code de l’indigénat ! Douloureux !Humiliant !Nous étions ces arabes tout juste bons pour obéir aux ordres des maîtres des lieux. La France civilisatrice savait reconnaître que nous étions de dociles...
Publié le 06/12/2016 - 16:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Boycotte des législatives 2017: quels sont les véritables enjeux ?

Après le RCD, le MSP rend public ce que nous savions déjà au moment ou nous avions annoncé notre retrait de la CNLTD. La politique ne serait elle donc que l'art de s'adapter au gré du vent et au détriment de la parole...
Publié le 21/11/2016 - 21:24 - Soumis par: Younes Sabeur

La fin du mythe de la vache laitière

Il n'y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, dit l'adage. Et, dans ce cas précis, je comprends mal la réaction de certains lecteurs d'AP qui accusent les médias français (Le Monde, Le figaro ou autre) de...
Publié le 21/11/2016 - 21:06 - Soumis par: Younes Sabeur

L'opposition participationniste se fait "Hara-Kiri"

A force de vouloir jouer au trapéziste, le pouvoir  finira par se faire piéger par ses propres contradictions, et à force de vouloir jouer aux  chefs au  sein de l'opposition, les appareils des partis de l’opposition...
Publié le 20/11/2016 - 16:19 - Soumis par: Younes Sabeur

Discours de M.Lakhdar Amokrane lors de la conférence des cadres

JIL JADID ,à travers ses cadres et militants de base, est invité à se pencher sur des questions politiques nationales cruciales(dont les élections),et devra apporter des réponses cohérentes qui confirmeraient l’...
Publié le 01/11/2016 - 00:22 - Soumis par: Younes Sabeur

Discours de M.Zoheir Rouis lors de la conférence des cadres

Ces derniers mois les positions de Jil Jadid sur des questions de principe diffèrent de celles des autres partenaires de l'opposition. Certains y voient un jusque-boutiste de notre part, voire un manque de réalpolitik,...
Publié le 29/10/2016 - 23:05 - Soumis par: Younes Sabeur

Le FLN au musée ...

Aujourd’hui en ces temps difficiles, il devient vital pour les nouvelles générations de prendre connaissance du contenu de l’appel du 1er Novembre 1954 au peuple algérien pour pouvoir affronter le présent et l’avenir...
Publié le 29/10/2016 - 12:30 - Soumis par: Younes Sabeur

Discours de M.Boualem Benmoussa lors de la conférence des cadres

Un apparatchik de son état a lancé récemment, (probablement après avoir fumé un joint), des attaques verbales virulentes et débiles à l’encontre de certaines hautes personnalités actuellement à la retraite. C’est en...
Publié le 29/10/2016 - 12:07 - Soumis par: Younes Sabeur

Pages