Le FLN au musée ...

Termes: Jil presse publié le 29/10/2016 - 12:30 | Dernière mise à jour: 29/10/2016 - 12:30
Affichage: aujourd'hui: 2 au total 693.
Soumis par: Younes Sabeur

Aujourd’hui en ces temps difficiles, il devient vital pour les nouvelles générations de prendre connaissance du contenu de l’appel du 1er Novembre 1954 au peuple algérien pour pouvoir affronter le présent et l’avenir dans un pays à la dérive…

En résumé, l’appel disait : 

« Peuple algérien, militants de la cause nationale. A vous qui êtes appelés à nous juger, notre souci en diffusant la présente proclamation est de vous éclairer sur les raisons profondes qui nous ont poussé à agir en vous exposant notre programme, le sens de notre action, le bienfondé de nos vues dont le but demeure l’indépendance nationale dans le cadre nord africain. Notre désir aussi, est de vous éviter la confusion que pourraient entretenir l’impérialisme et ses agents administratifs et autres « politicailleurs » véreux.  Nous considérons avant tout qu’après des décades de lutte, le mouvement national a atteint sa phase de réalisation. En effet, le but d’un mouvement national révolutionnaire étant de créer toutes les conditions d’une action libératrice, nous estimons que sous les aspects internes le peuple est uni derrière le mot d’ordre d’indépendance et d’action, et sous les aspects extérieurs le climat de détente est favorable pour le règlement des problèmes mineurs dont le notre, avec surtout l’appui diplomatique de nos frères arabo-musulmans. Les événements du Maroc et de la Tunisie sont à ce sujet significatifs et marquent profondément le processus de la lutte de libération de l’Afrique du Nord. A noter dans ce domaine que nous avons depuis fort longtemps été les précurseurs de l’unité dans l’action, malheureusement jamais réalisée entre les trois pays !

Aujourd’hui, les uns et les autres sont engagés résolument dans cette voie, et nous relégués à l’arrière ! Nous subissons le sort de ceux qui sont dépassés. C’est ainsi que notre mouvement national terrassé par des années d’immobilisme et de routine, mal orienté, privé de soutien indispensable de l’opinion populaire !!!dépassé par les événements, se désagrège progressivement à la grande satisfaction du colonialisme qui croit avoir remporté la plus grande victoire de sa lutte contre l’avant-garde Algérienne.

L’heure est grave ! Devant la situation qui risque de devenir irréparable, une équipe de JEUNES RESPONSABLES ET MILITANTS conscients ralliant autour d’elle la majorité des éléments encore « sains » et décidée à juger le moment venu de sortir le mouvement national de l’impasse où l’ont acculé les luttes de personnes et d’influence pour le lancer aux cotés des frères marocains et tunisiens dans la lutte révolutionnaire. »

Et c’est ainsi que les  22  historiques réunis chez la famille DERRICHE( à Clos Salembier- El Madania) décidèrent du déclenchement de la lutte armée. Les « Six » prirent, à Rais Hamidou( chez BOUCHEKOURA) la décision de la date du 1er Novembre 1954.

Plusieurs actions furent entreprises, mettant en émoi la population européenne. Le peuple Algérien avait pris son destin en main. La lutte a été longue, douloureuse, mais l’issue certaine au prix du sang, du sacrifice suprême. Le peuple Algérien a arraché son indépendance, mais cette dernière lui a été confisquée !

Le premier président du GPRA Ferhat Abbas  savait et voyait venir la course au « kourssi ».L’indépendance acquise au prix fort du sang n’a pas suffi à ces assoiffés de pouvoir.  Tels des vautours autours de leur proie, nos valeureux « moudjahidines » ! ou supposés l’être(ceux des frontières Est-Ouest) ,suréquipés par l’opportuniste Houari Boumediene, se sont accaparé le pouvoir ,et l’armée a pris de force les destinées de tout un peuple qui se relevait de 7 années de guerre. En effet, la guerre des clans se dessinait. L’extérieur avait pris le dessus sur l’intérieur.

Après le coup de force contre Benyoucef Benkhedda, président du GPRA, l’Algérie basculera dans une guerre fratricide postindépendance. La zone autonome d’Alger dirigée par Yacef Saadi s’opposera aux maquisards de la wilaya IV. Il y a eu des dizaines de morts. L’histoire retiendra que la sagesse et la probité morale des deux présidents du GPRA ont sauvé l’Algérie d’un nouveau CONGO.

Le peuple Algérien était loin d’imaginer la folie des hommes. Il était très loin d’imaginer que ses « leaders » politiques de la révolution allaient prendre le pouvoir avec une férocité presque bestiale.

Le culte de la personnalité a pris le dessus sur la raison et a ruiné l’Algérie. Les coups d’état ont fait leur apparition au grand désarroi des citoyennes et citoyens. Ahmed Benbella qui a assassiné la démocratie en imposant le parti unique, a lui  aussi été « déboulonné »par le coup d’état fomenté par Houari Boumediene le 19 juin 1965. On peut dire que ce que nous vivons actuellement est le résultat des coups d’état antérieurs.

 Le peuple Algérien en paie le prix fort aujourd’hui. Les Algériens, pouvaient-ils imaginer un seul instant nos décideurs de la révolution de 54,le FLN de Novembre entre les mains d’opportunistes sans foi ni loi ?

Par prémonition, le défunt Mohamed BOUDIAF savait le FLN en péril. Ce parti glorieux est à la solde du pouvoir. Le départ précipité du SG  Amar Saadani pour cause de « maladie » n’a été que subterfuge, mensonge et tromperie. Le peuple Algérien n’est pas dupe, il est même mature. Les échéances prochaines(législatives) pointent à l’horizon et la «  machine infernale »de la fraude est mise en branle. Certains nostalgiques d’un passé révolu à jamais parlent déjà d’un 5 ème mandat pour « Fakhamatouhou ». Et la voix du peuple, on en fait quoi ?

Est-il possible que les actuels parlementaires (députés illégitimes  et  sénateurs désignés par la Chkara) puissent en toute quiétude, accepter que les choses restent en l’état ? Contempler l’image désolante d’un président, complètement absent, figé sur un fauteuil roulant, moralement et physiquement, totalement différent du président américain(Rosevelt). Le nouveau désigné du FLN d’aujourd’hui (par un autre coup d’état scientifique),pourtant médecin sait mieux que quiconque ce qu’est un AVC quand ça touche le cerveau. Le président du conseil constitutionnel Medelci(même s’il reconnait qu’il n’est pas très intelligent) savait lui aussi l’état de santé du président sortant !!! Le peuple Algérien dans sa majorité a été trahi. Le pays est dévasté par tant de crises politiques, sécuritaires et socio-économiques…Une tragédie malheureusement prévisible depuis longtemps déjà en raison de l’illégitimité, l’inaction, et particulièrement l’incompétence criarde du pouvoir en place.

Pendant ce temps, le peuple Algérien est réduit à un simple cobaye. Celui qui subit sans brancher, traumatisé qu’il est par 10 années  de souffrances, de pleurs et de leurres. Oui, le peuple Algérien a été trahi. Il paye le prix aujourd’hui le prix fort, celui de l’humiliation.

Nous sommes devenus la risée du monde. A quoi aura servi notre indépendance alors que prés de 14 millions d’Algériens vivent sous le seuil de la pauvreté ?

Sont-ils frappés de cécité ceux qui nous gouvernent aujourd’hui ? L’Algérie va tout droit vers la catastrophe. La chute du prix du pétrole est une malédiction pour eux(le pouvoir),car elle montre le visage réel d’un régime agonisant qui ne sait plus quoi faire devant autant de contestations. Tous les secteurs sont à l’arrêt, l’éducation, la santé, et même le sport ! Peut-il s’enorgueillir, notre président, d’organiser deux coupes du monde ,alors que n’avons pas pu réussir l’organisation d’une seule coupe d’Afrique ?

Arrêtons de mentir au peuple, à notre jeunesse qui préfère se jeter à la mer que de rester au pays. Est-ce cela le rêve souhaité par nos valeureux combattants, alors que célébrons le 62 ème anniversaire du déclenchement de la révolution ? Sont-ils conscients au moins nos gouvernants issus de la fraude électorale ?

Le peuple n’est pas dupe, il est même plus mature que le pouvoir. Si aujourd’hui, il observe calmement ,demain si les choses restent en l’état, il montrera sa colère. Les nouvelles « attaques contre le peuple » contenues dans toutes les dispositions de la loi de finances 2017 ,prises sans concertation ni réflexions sérieuses, qui aggraveraient les disparités déjà existantes par toutes les taxations injustes du pauvre peuple sans défense, pourraient être le commencement d’une dérive dont Dieu seul sait son issue .

Sont-ils conscients au moins  nos gouvernants ??

C’est là, mon point de chute : « Point de raison, point de sagesse, mais point de conscience, et c’est l’Algérie qui s’effondre. »

ALLAH YESSETER….

Vive l’Algérie. Gloire à nos martyrs.

Abdelkader KRIBI

Ancien militant de la cause nationale

Zone autonome d’Alger

Dans la même rubrique: Jil presse

05 juin 2017 : journée internationale de l'environnement

A quand l'opération de dépollution de la putréfaction généralisée?

Que pouvons-nous dire en ce jour du 05 juin 2017, date-anniversaire de la journée internationale de l'environnement et qui pourrait intéresser les Algériens? RIEN, ou presque! La nomination de la nouvelle ministre Mme...
Publié le 04/06/2017 - 21:33 - Soumis par: Webmestre

Communiqué à propos de l'attentat terroriste de Larbaâ

C'est avec une grande inquiétude pour notre pays que Jil Jadid condamne l'attentat qui a visé ce mercredi 31 Mai une patrouille de gendarmerie.   Cet acte terroriste, aux portes d'Alger, démontre que la situation est...
Publié le 01/06/2017 - 17:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Front des boycotteurs

L’abstention est un référendum contre le pouvoir

Le front du boycott des législatives du 4 mai se dit réconforté par l’attitude des millions d’électeurs ayant boudé les urnes. Refusant de revendiquer entièrement ce geste politique, le groupe des boycotteurs donne...
Publié le 12/05/2017 - 09:17 - Rubrique: Politique - Source: El Watan - Auteur: Madjid Makedhi

Soufiane Djilali à Algérie1 : « la forte abstention est l’expression d’une position politique »

Dans cet entretien, Soufiane Djilali, dont le parti avait appelé au boycott du vote revient sur les résultats du scrutin de jeudi. Sans vouloir verser dans la polémique, le chef de Jil Jadid invite tous les acteurs...
Publié le 06/05/2017 - 18:31 - Soumis par: Younes Sabeur

Législatives algériennes: les enjeux d’un vote

Jeudi 4 mai, 23 millions d’électeurs algériens sont appelés à renouveler les membres de l’Assemblée nationale populaire (ANP, chambre basse du Parlement) : quelque 11 500 candidats sont en lice pour les 462 sièges que...
Publié le 04/05/2017 - 18:11 - Rubrique: Politique - Source: LE MONDE - Auteur: Charlotte Bozonnet

Condoléances

Les militants et cadres de Jil Jadid, profondément touchés par le décès de la Mère du Président du parti Soufiane Djilali, présentent  à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’assurent de sa profonde...
Publié le 25/04/2017 - 19:36 - Soumis par: Webmestre
Karim TABBOU et Soufiane DJILALI

Karim TABBOU et Soufiane DJILALI en campagne de proximité à Bejaïa

Le boycott est un acte politique

Le secrétaire national de l’UDS, Karim Tabbou, et Soufiane Djilali, président de Jil Jadid, étaient, hier, à Béjaïa, en campagne de proximité “pour le boycott des législatives” du 4 mai prochain. Les deux responsables...
Publié le 18/04/2017 - 22:20 - Rubrique: Politique - Source: Liberté - Auteur: L. OUBIRA
 اسماعيل سعيداني

Des changements à Jil Jadid: M. Smail Saïdani désigné Vice Président du parti

Lors du Premier congrès ordinaire de Jil Jadid qui s’est tenu à Alger ce 25 février, les congressistes ont amendé les statuts du parti, en plus de l’adoption du projet de société sur lequel nous reviendrons longuement...
Publié le 13/04/2017 - 18:28 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
الدكتور أمقران لخضر

Des changements à Jil Jadid : Le Docteur Lakhdar Amokrane est désigné Premier Secrétaire

Les derniers amendements statutaires lors du Congrès ont introduit un nouveau poste dans l’organigramme du parti. En effet, Jil Jadid a la particularité parmi les partis politiques d’avoir non seulement un Conseil...
Publié le 11/04/2017 - 18:14 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
Soufiane Djilali, président du parti Jil Jadid / Ph: Y. Abba

Soufiane Djilali

Un débat sur un nouveau projet de société doit être lancé en Algérie

«Il faut lancer un débat sur le projet de société dont nous voulons mettre les bases en Algérie, afin de se défaire de l’emprise de la société traditionnelle qui s’est effritée mais qui n’a pas totalement disparu ». C’...
Publié le 10/04/2017 - 21:58 - Rubrique: Politique - Source: Maghreb Emergent - Auteur: Ahmed Gasmia

Discours de M.Soufiane Djilali au 1 er congrès du parti

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Mesdames et Messieurs,   Voilà cinq ans de cela, Jil Jadid venait d’organiser son congrès constitutif. Nous venions alors, avec quelques hommes de conviction, de poser les...
Publié le 27/02/2017 - 15:14 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Commission Nationale Préparatoire du Congrès

Lors du Conseil National tenu le 24 décembre 2016, la CNPC a présenté le bilan de ses travaux et les décisions suivantes ont été adoptées : Le Premier Congrès Ordinaire de Jil Jadid aura lieu le samedi 25 février à...
Publié le 13/01/2017 - 22:50 - Soumis par: Younes Sabeur

Et la maintenant, partez monsieur le premier ministre

Lorsqu’on aura échoué dans sa mission, avec  un peu plus de dignité, mais aussi avec beaucoup de respect pour son peuple, le moins que l’on puisse faire est de présenter sa DEMISSION. Ceci est une autre culture que nous...
Publié le 11/01/2017 - 18:56 - Soumis par: Younes Sabeur

Exportateur de stabilité vous avez dit ?

Ces dernières 24h, le pays entre dans une tourmente qui peut s’avérer gravissime. Pour le moment, seules quelques wilayas du centre avec Béjaïa et Bouira en particulier, vivent une forme d’insubordination civile avec...
Publié le 03/01/2017 - 17:45 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: le parti officialise sa non-participation aux législatives 2017

Le conseil National a traité, lors de sa dixième session ce samedi 24.12.2016, les questions ayant trait aux élections législatives et à la préparation du premier congrès ordinaire du parti. Concernant le premier point...
Publié le 26/12/2016 - 12:28 - Soumis par: Younes Sabeur

Contribution

A celui que tout le monde aimait

La mort est un voyage qu’on commence dès notre naissance. Un sablier est retourné et le sable commence à s’écouler dans une direction différente dès que nous sortons des entrailles de notre mère. Grace à Dieu le tout...
Publié le 21/12/2016 - 16:20 - Soumis par: Younes Sabeur

المجلس العلمي: حقوق الإنسان، بين الواقع و الخطاب

نظم المجلس العلمي لـحزب جيل جديد؛ يوم السبت 10 ديسمبر 2016، محاضرة و نقاش من تنظيم المجلس العلمي للحزب، بمناسبة احياء الذكرى 68 للاعلان العالمي لحقوق الانسان بمشاركة السادة بادي عبد الغاني، محامي و عضو بالرابطة...
Publié le 10/12/2016 - 16:13 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur

CODE 2017

1901,c’était le code de l’indigénat ! Douloureux !Humiliant !Nous étions ces arabes tout juste bons pour obéir aux ordres des maîtres des lieux. La France civilisatrice savait reconnaître que nous étions de dociles...
Publié le 06/12/2016 - 16:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Boycotte des législatives 2017: quels sont les véritables enjeux ?

Après le RCD, le MSP rend public ce que nous savions déjà au moment ou nous avions annoncé notre retrait de la CNLTD. La politique ne serait elle donc que l'art de s'adapter au gré du vent et au détriment de la parole...
Publié le 21/11/2016 - 21:24 - Soumis par: Younes Sabeur

La fin du mythe de la vache laitière

Il n'y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, dit l'adage. Et, dans ce cas précis, je comprends mal la réaction de certains lecteurs d'AP qui accusent les médias français (Le Monde, Le figaro ou autre) de...
Publié le 21/11/2016 - 21:06 - Soumis par: Younes Sabeur

Pages