Soufiane Djilali

Un débat sur un nouveau projet de société doit être lancé en Algérie

Termes: Jil presse Politique, publié le 10/04/2017 - 21:58 | Dernière mise à jour: 10/04/2017 - 22:15
Affichage: aujourd'hui: 0 au total 116.
Auteur: Ahmed Gasmia - source: Maghreb Emergent
Soufiane Djilali, président du parti Jil Jadid / Ph: Y. Abba

«Il faut lancer un débat sur le projet de société dont nous voulons mettre les bases en Algérie, afin de se défaire de l’emprise de la société traditionnelle qui s’est effritée mais qui n’a pas totalement disparu ». C’est ce que pense Soufiane Djilali, président du parti Jil Jadid, invité de Radio M, jeudi dernier, pour parler de son essai : « La société algérienne, choc de la modernité, crise des valeurs et des croyances».

D’après Soufiane Djilali, l’Algérie est désormais à l’abri des violences internes ou d’une guerre civile telle que vécues durant les années 1990. Pour lui, c’est précisément la confrontation de la structure sociale traditionnelle avec les valeurs modernes qui a provoqué les troubles qu’a connus le pays durant la décennie noire. Les convictions religieuses n’auraient  pas été au centre de ce conflit mais plutôt à sa périphérie. « La religion a été employée, pendant longtemps, pour consolider des valeurs traditionnelles et  la volonté de  moderniser l’Algérie a donné lieu à une violente confrontation », explique-t-il, ajoutant que ce sont les valeurs modernes qui se sont imposées.

D’un autre côté, le conformisme religieux exagéré et le ritualisme outrancier sont employés, explique-t-il,  pour compenser le phénomène du « refroidissement de la foi » qui existe actuellement. Les imams et les représentants de la religion ne jouissent plus du même respect qu’ils avaient auparavant et le ritualisme  de certains d’entre eux provoque moqueries et plaisanteries, poursuit le président de Jil Jadid. Il constate, en même temps, la montée, en Algérie, de l’athéisme et de la conversion religieuses. En rejetant le modèle de la société traditionnelle, beaucoup rejettent les valeurs religieuses employées pour le soutenir, soutient-il.

Le rôle de l’élite

Soufiane Djilali pense que l’élite qui a mené l’Algérie vers son indépendance et qui a dirigé le pays, par la suite, a voulu opérer une ouverture à laquelle la société n’était pas encore préparée. Le changement des structures sociales n’aurait pas dû être le seul fait d’une élite puisqu’il est supposé émaner de la société elle-même. L’élite, notamment politique, ne devrait être présente que pour accompagner et orienter ce changement, assure-t-il.

« Je pense que les valeurs de la société traditionnelle ont été vaincus par la modernité, mais il faudra encore des années pour que le changement vers une société moderne s’opère réellement », indique l’invité de Radio M. Selon lui, l’Algérien est encore tiraillé entre les deux modèles de société, ce qui explique les nombreuses contradictions qui se bousculent dans son esprit. C’est essentiellement pour cette raison qu’un débat sur un nouveau projet de société s’impose, selon lui.

Quatre valeurs devraient être les bases de la nouvelle société algérienne, soutient-il. Il s’agit de la responsabilité, de la justice, de l’innovation et  de la solidarité.  Cette dernière valeur qui a toujours existé dans la société traditionnelle devrait être maintenue et renforcée, dira-t-il. Soufiane Djilali estime, en outre, que la jeune génération est plus décomplexée que ses aînées et accepte, de ce fait,  plus facilement les valeurs modernes. 

Dans la même rubrique: Jil presse

05 juin 2017 : journée internationale de l'environnement

A quand l'opération de dépollution de la putréfaction généralisée?

Que pouvons-nous dire en ce jour du 05 juin 2017, date-anniversaire de la journée internationale de l'environnement et qui pourrait intéresser les Algériens? RIEN, ou presque! La nomination de la nouvelle ministre Mme...
Publié le 04/06/2017 - 21:33 - Soumis par: Webmestre

Communiqué à propos de l'attentat terroriste de Larbaâ

C'est avec une grande inquiétude pour notre pays que Jil Jadid condamne l'attentat qui a visé ce mercredi 31 Mai une patrouille de gendarmerie.   Cet acte terroriste, aux portes d'Alger, démontre que la situation est...
Publié le 01/06/2017 - 17:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Front des boycotteurs

L’abstention est un référendum contre le pouvoir

Le front du boycott des législatives du 4 mai se dit réconforté par l’attitude des millions d’électeurs ayant boudé les urnes. Refusant de revendiquer entièrement ce geste politique, le groupe des boycotteurs donne...
Publié le 12/05/2017 - 09:17 - Rubrique: Politique - Source: El Watan - Auteur: Madjid Makedhi

Soufiane Djilali à Algérie1 : « la forte abstention est l’expression d’une position politique »

Dans cet entretien, Soufiane Djilali, dont le parti avait appelé au boycott du vote revient sur les résultats du scrutin de jeudi. Sans vouloir verser dans la polémique, le chef de Jil Jadid invite tous les acteurs...
Publié le 06/05/2017 - 18:31 - Soumis par: Younes Sabeur

Législatives algériennes: les enjeux d’un vote

Jeudi 4 mai, 23 millions d’électeurs algériens sont appelés à renouveler les membres de l’Assemblée nationale populaire (ANP, chambre basse du Parlement) : quelque 11 500 candidats sont en lice pour les 462 sièges que...
Publié le 04/05/2017 - 18:11 - Rubrique: Politique - Source: LE MONDE - Auteur: Charlotte Bozonnet

Condoléances

Les militants et cadres de Jil Jadid, profondément touchés par le décès de la Mère du Président du parti Soufiane Djilali, présentent  à la famille du défunt ses sincères condoléances et l’assurent de sa profonde...
Publié le 25/04/2017 - 19:36 - Soumis par: Webmestre
Karim TABBOU et Soufiane DJILALI

Karim TABBOU et Soufiane DJILALI en campagne de proximité à Bejaïa

Le boycott est un acte politique

Le secrétaire national de l’UDS, Karim Tabbou, et Soufiane Djilali, président de Jil Jadid, étaient, hier, à Béjaïa, en campagne de proximité “pour le boycott des législatives” du 4 mai prochain. Les deux responsables...
Publié le 18/04/2017 - 22:20 - Rubrique: Politique - Source: Liberté - Auteur: L. OUBIRA
 اسماعيل سعيداني

Des changements à Jil Jadid: M. Smail Saïdani désigné Vice Président du parti

Lors du Premier congrès ordinaire de Jil Jadid qui s’est tenu à Alger ce 25 février, les congressistes ont amendé les statuts du parti, en plus de l’adoption du projet de société sur lequel nous reviendrons longuement...
Publié le 13/04/2017 - 18:28 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur
الدكتور أمقران لخضر

Des changements à Jil Jadid : Le Docteur Lakhdar Amokrane est désigné Premier Secrétaire

Les derniers amendements statutaires lors du Congrès ont introduit un nouveau poste dans l’organigramme du parti. En effet, Jil Jadid a la particularité parmi les partis politiques d’avoir non seulement un Conseil...
Publié le 11/04/2017 - 18:14 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur

Discours de M.Soufiane Djilali au 1 er congrès du parti

Au nom de Dieu, le Clément, le Miséricordieux, Mesdames et Messieurs,   Voilà cinq ans de cela, Jil Jadid venait d’organiser son congrès constitutif. Nous venions alors, avec quelques hommes de conviction, de poser les...
Publié le 27/02/2017 - 15:14 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: Commission Nationale Préparatoire du Congrès

Lors du Conseil National tenu le 24 décembre 2016, la CNPC a présenté le bilan de ses travaux et les décisions suivantes ont été adoptées : Le Premier Congrès Ordinaire de Jil Jadid aura lieu le samedi 25 février à...
Publié le 13/01/2017 - 22:50 - Soumis par: Younes Sabeur

Et la maintenant, partez monsieur le premier ministre

Lorsqu’on aura échoué dans sa mission, avec  un peu plus de dignité, mais aussi avec beaucoup de respect pour son peuple, le moins que l’on puisse faire est de présenter sa DEMISSION. Ceci est une autre culture que nous...
Publié le 11/01/2017 - 18:56 - Soumis par: Younes Sabeur

Exportateur de stabilité vous avez dit ?

Ces dernières 24h, le pays entre dans une tourmente qui peut s’avérer gravissime. Pour le moment, seules quelques wilayas du centre avec Béjaïa et Bouira en particulier, vivent une forme d’insubordination civile avec...
Publié le 03/01/2017 - 17:45 - Soumis par: Younes Sabeur

Communiqué: le parti officialise sa non-participation aux législatives 2017

Le conseil National a traité, lors de sa dixième session ce samedi 24.12.2016, les questions ayant trait aux élections législatives et à la préparation du premier congrès ordinaire du parti. Concernant le premier point...
Publié le 26/12/2016 - 12:28 - Soumis par: Younes Sabeur

Contribution

A celui que tout le monde aimait

La mort est un voyage qu’on commence dès notre naissance. Un sablier est retourné et le sable commence à s’écouler dans une direction différente dès que nous sortons des entrailles de notre mère. Grace à Dieu le tout...
Publié le 21/12/2016 - 16:20 - Soumis par: Younes Sabeur

المجلس العلمي: حقوق الإنسان، بين الواقع و الخطاب

نظم المجلس العلمي لـحزب جيل جديد؛ يوم السبت 10 ديسمبر 2016، محاضرة و نقاش من تنظيم المجلس العلمي للحزب، بمناسبة احياء الذكرى 68 للاعلان العالمي لحقوق الانسان بمشاركة السادة بادي عبد الغاني، محامي و عضو بالرابطة...
Publié le 10/12/2016 - 16:13 - Rubrique: Politique - Soumis par: Younes Sabeur

CODE 2017

1901,c’était le code de l’indigénat ! Douloureux !Humiliant !Nous étions ces arabes tout juste bons pour obéir aux ordres des maîtres des lieux. La France civilisatrice savait reconnaître que nous étions de dociles...
Publié le 06/12/2016 - 16:26 - Soumis par: Younes Sabeur

Boycotte des législatives 2017: quels sont les véritables enjeux ?

Après le RCD, le MSP rend public ce que nous savions déjà au moment ou nous avions annoncé notre retrait de la CNLTD. La politique ne serait elle donc que l'art de s'adapter au gré du vent et au détriment de la parole...
Publié le 21/11/2016 - 21:24 - Soumis par: Younes Sabeur

La fin du mythe de la vache laitière

Il n'y a de pire aveugle que celui qui ne veut pas voir, dit l'adage. Et, dans ce cas précis, je comprends mal la réaction de certains lecteurs d'AP qui accusent les médias français (Le Monde, Le figaro ou autre) de...
Publié le 21/11/2016 - 21:06 - Soumis par: Younes Sabeur

L'opposition participationniste se fait "Hara-Kiri"

A force de vouloir jouer au trapéziste, le pouvoir  finira par se faire piéger par ses propres contradictions, et à force de vouloir jouer aux  chefs au  sein de l'opposition, les appareils des partis de l’opposition...
Publié le 20/11/2016 - 16:19 - Soumis par: Younes Sabeur

Pages